SkipNavLinkText
menu

Étiquettes

Étiquettes par propriété

Imprimantes

Imprimante par application

Logiciels

Consignation

Panneaux de sécurité

Marqueurs de tuyauteries

Plus de produits

Étiquetage automatique dans un laboratoire

Exemple de cas

Défi

Le laboratoire d’oncologie d’un hôpital local crée des dossiers distincts dans son SGIL lors de l’épissage d’échantillons. Chaque échantillon requiert une étiquette dédiée précisant la date de création de l’échantillon, un ID SGIL unique et un ID parent pour garantir la traçabilité.

Le laboratoire a reconnu pouvoir gagner un temps précieux en automatisant la création des étiquettes de ces échantillons.

Modèle d’étiquette

Le modèle d’étiquette préféré comprend 2 codes QR : le premier avec l’ID enfant (Child « C ») unique de l’échantillon à gauche et le second avec l’ID parent (P) correspondant à droite. Il intègre également la date de création de l’échantillon au centre.

Toutes ces informations doivent figurer sur une étiquette standard de 38,10 x 6,35 mm

Configuration des données de vidage au format CSV

Le laboratoire possède un SGIL qui peut vider les données dans les fichiers CSV. Dans le cadre du processus d’entreprise existant, un sous-processus ou crochet a été créé après l’épissage des échantillons.

En regard des informations obligatoires sur les étiquettes, le SGIL vide également des données supplémentaires susceptibles d’être ajoutées au nouveau modèle d’étiquette prévu à l’avenir.

Le laboratoire a utilisé un fichier CSV avec des en-têtes de colonne similaires à l’exemple ci-après :

“C_ID”,”P_ID”,”Date_created”,”Origin”,”Create_by”,”Test_Code”

“2548246589”,”1985634574”,”2019-02-12”,”H004”,”casterst”,”DICT004”
“2548246590”,”1985634574”,”2019-02-12”,”H004”,”casterst”,”DICT004”
“2548246591”,”1985634574”,”2019-02-12”,”H004”,”casterst”,”DICT004”
“2548246592”,”1985634574”,”2019-02-12”,”H004”,”casterst”,”DICT004”

Dans le fichier CSV ci-dessus, la première colonne correspond à l’ID enfant de l’échantillon et la seconde à l’ID parent. La troisième colonne indique la date de création de l’échantillon. Des données supplémentaires qui n’ont pas été incluses immédiatement dans l’étiquette actuelle comprennent le code d’origine du laboratoire, l’ID du créateur de l’échantillon et un code faisant référence au test de laboratoire dans lequel l’échantillon est utilisé.

Configuration de Data Automation

Un dossier de surveillance a tout d’abord été créé à l’aide du dossier dans lequel le SGIL vide les données dans un fichier CSV.

Une fois le dossier de surveillance configuré, le modèle d’étiquette, créé à l’aide du Concepteur personnalisé de Brady Workstation, a été sélectionné.

Les données du fichier CSV ont ensuite été mises en correspondance avec les 3 champs d’étiquette intégrés au modèle d’étiquette sélectionné. Nous n’avons utilisé que les 3 premières colonnes de données (Child, Parent, Date) pour renseigner les champs de l’étiquette à l’aide des en-têtes.

Comme le laboratoire n’utilise qu’une seule imprimante, nous n’avons pas ajouté de variable de contrôle du nom de cette dernière. Chaque enregistrement de la base de données ne requérant qu’une étiquette, nous n’avons pas non plus configuré de variable de contrôle des copies de l’étiquette.